Été 1981
Saint Laurent de Cerdans (66).

A la terrasse d’un café, les esprits embrumés par quelques pastis récemment ingurgités, une bande de copains discute. L’un deux lance, tel un défi, de monter une fanfare pour le prochain carnaval de Saint Laurent. Parmi eux, Henri Descossy, Richard Vilacèque, Didier Parayre, Abdon Pruja, peut-être d’autres, mais tout ça est loin déjà et les souvenirs pas très clairs.

ELS TIRONS
D’où vient ce nom ? Et que veut-il dire ?

Si les souvenirs demeurent fiables, c’est Didier (Parayre) qui a proposé ce nom, et qui en vieux catalan signifie « Canards ». « Canard » !? C’est pas un synonyme de « Fausse note » ça ? Ben ouai… Ça veut tout dire… Certains prononcent à l’américaine (Tyrons !), d’autres avec l’accent pointu (Tiirons !). Mais en fait, le plus important, c’est de bien rouler le « r » pour ne pas oublier que « Tirons », effectivement, c’est bien catalan !

Bref ! Reprenons.

Les premières sorties hors de Saint Laurent se font grâce à Jean Raynaud (qui est, à l’époque, Président du comité des fêtes de Céret). Très vite, d’autres musiciens viennent remplir les rangs ; Jean-Louis Parayre, Daniel Saqué, Pierre Roget, Pierre Reynaud, Denis et André Tixador, Jean-Marie Selles, André Bordaneil, Georges Batxelli, Laurent Campsolinas, Monique Roget (qui deviendra Saqué, la première femme à avoir joué dans la fanfare), Laurent Nivet, Pierre Berdaguer, Christian Canton, José Guerrero…, et Christian Costa qui prend les rennes. Louis Gorce, que tout le monde connaît, vient lui aussi prêter main forte en apportant son savoir et ses compétences (arrangements, partitions…).Les sorties s’enchaînent, les uns viennent, les autres s’en vont. Beaucoup, à Saint Laurent, ont eu à un moment ou à un autre, l’envie de faire partie d’Els Tirons.

Nous voilà déjà quelques années plus tard…

Le succès grandissant, la fanfare est contactée par une association de supporters de l’USAP, et par son Président, M. Georges Ayats, pour animer les tribunes du stade Aimé Giral. Peu de temps après, la Banda Els Tirons devient officiellement la fanfare de l’USAP, sous la présidence de Monsieur Jacky Rodor et de son staff, que nous remercions très sincèrement pour la confiance qui nous a été témoignée. Depuis ce jour, sous les présidences successives cette confiance nous a été renouvelée…

Au fil du temps, la Banda Els Tirons a évolué…

Aujourd’hui, il y a, à chaque pupitre, un élément qui tire les autres vers le haut. Le répertoire lui aussi évolue. L’accent est davantage porté sur l’interprétation, les nuances, sans vouloir non plus se prendre pour un orchestre symphonique. Les morceaux purement Banda ne sont pas abandonnés, mais mis un petit peu de côté, au profit de morceaux venant de tous horizons et tous styles. Bref, la Banda arrive aujourd’hui à maturité : un bon compromis entre musicalité, gaieté, et surtout, plaisir de se retrouver pour passer un très bon moment ensemble.
La Banda Els Tirons n’a pas d’autre prétention que de vouloir vous transmettre sa bonne humeur et vous faire passer un agréable moment en sa compagnie !
A très bientôt, très certainement à la terrasse d’un café. C’est là que tout a commencé…